Livraison offerte à partir de 6 bouteilles. Ayez l'esprit libre pour les fêtes, commandez maintenant ✨

Consigne des bouteilles : pourquoi réemployer nos contenants ?

La consigne en France a une sacré belle histoire. Certains d'entre vous l’ont déjà connue il y a une cinquantaine d’années dans les épiceries et magasins de proximité, et dans l’équipe, on est un peu trop jeunes pour en avoir des souvenirs ou pour l’avoir tout simplement expérimentée. Depuis l'an dernier, elle fait son grand retour chez Oé. Et même si le recyclage reste encore l’option numéro 1 pour beaucoup de consommateurs, on a choisi avec de nombreux acteurs de faire revenir au goût du jour la consigne dans le milieu du vin. Chez Oé on vous en a souvent parlé : la consigne du verre joue un grand rôle pour réduire notre impact environnemental. Vous vous souvenez ? La consigne, c’est 33% d’eau en moins, 79% de gaz à effet de serre (GES) et 79% d’énergie en moins ! Pour en savoir plus, on vous fait un petit tour d’horizon sur la consigne et ses bienfaits pour notre belle planète.

 

La consigne : c’est quoi au juste ?

Consigne du verre, les vins en consigne, bouteilles consignées, bouteilles consignables, réemploi du verre, réemploi des bouteilles… Qu'elle est la différence entre tous ces termes !  Pas de panique, on vous explique tout.

Une bouteille consignable est une bouteille qui peut être consignée, c’est à dire ramenée dans le magasin dans lequel elle a été achetée puis rapportée dans un centre de lavage avant d’être réintroduite dans le circuit. Vous pouvez par exemple trouver nos bouteilles consignables chez l'épicerie Patate à Lyon.

 

Bouteille de vin consignable chez l'épicerie Patate à Lyon

 

Une bouteille de vin consignée est une bouteille de vin, comme un bon Languedoc Rouge par exemple, qui a été, est actuellement, et va être lavée pour être réemployée.

Le réemploi du verre ou réemploi des bouteilles signifie que l’on réutilise les bouteilles au lieu de les recycler. Le recyclage consiste à faire fondre les morceaux de verres déjà utilisés pour en refaire de “nouvelles” bouteilles quand la bouteille consignée est lavée pour être ensuite remplie à nouveau. On espère que vous êtes incollables sur le sujet ! 

  

La consigne : une économie circulaire 

Et du coup, que deviennent les bouteilles consignées ? Les bouteilles sont tout simplement réceptionnées avant d’être lavées, nettoyées et rendues aux producteurs. Les producteurs de bouteilles consignables peuvent ensuite les embouteiller et les rendre de nouveau utilisables. C’est un cycle en fin de compte. Ça tombe bien, c’est  d’économie circulaire qu’il s’agit. Une économie circulaire réutilise les ressources plutôt que de les jeter après utilisation. Ce système économique limite le gaspillage et les déchets et réduit notre impact environnemental. Canon, n’est-ce pas ?

 

L’histoire de la consigne

Si vous posez la question à vos parents ou grands-parents, ils vous répondront sûrement qu’à leur époque, la consigne était une pratique courante. Dans les petits villages de nos belles campagnes françaises, on lavait nos bouteilles et on envoyait les enfants redonner les bouteilles en magasin en échange d’une petite pièce. C’est en 1799, que l’entreprise irlandaise A & R Thwaites & Co a mis en place cette politique qui consistait à payer 2 schillings pour 12 bouteilles d’eau gazeuse vides rapportées. La consigne s’est ensuite développée partout dans le monde. Très en vogue en France dans les années 1960, elle est remplacée par des contenants recyclables à partir des années 1980. La raison ? C’est la concurrence avec les emballages à usage unique et les emballages en plastiques qui a porté préjudice à la consigne. Le réemploi de la bouteille s’est effacé petit à petit au profit du recyclage. À cette exercice, la France fait figure de bonne élève car 80% du verre est recyclé dans le pays, tandis que l’intégralité d’une bouteille de verre est 100% recyclable. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de la bouteille en verre, c’est par ici !

La consigne revient en force depuis 2020. De nombreuses startups mais aussi des géants de l’alimentaire comme Danone essayent de la remettre au goût du jour. Un retour sous forme de réponses aux interrogations que l’être humain se pose concernant nos possibilités de diminuer nos déchets et de limiter la pollution. Et oui, la consigne est bien meilleure que les emballages et bouteilles recyclables pour l'environnement. Elle n’est d’ailleurs jamais tout à fait partie de certains bars, restaurants et festivals. 

Ce sont les initiatives locales qui remettent au goût du jour la consigne. Nous pouvons citer nos  partenaires “Ma bouteille s’appelle reviens”, Rebooteille  dans la Drôme, Jean Bouteille à Lille,  Bout‘ à Bout dans les Pays de la Loire, Oc'Consigne en Occitanie, Uzaje à Paris, ou encore Les Retournées en Aquitaine.

Au niveau du gouvernement, la consigne pour le réemploi du verre est de plus en plus prise en compte. En 2018, le concept de “consigne solidaire” proposé par Edouard Philippe prenait en compte la consigne pour le recyclage. Et en février de cette année le projet de “loi Climat” préconise l’utilisation de la consigne pour le réemploi d’ici 2025. Ces pistes directives répondent à l’objectif de la Convention citoyenne pour le climat qui est de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990. Encore une évolution qui va dans le bon sens !

 

Oé, “ambassadeur” de la consigne en France

Chez Oé, on a tout de suite cru à la consigne des bouteilles. C’est la raison pour laquelle on est la première marque de vin en France à avoir remis en place la consigne. On travaille dur et avec de nombreux partenaires dans toute la France pour développer la pratique sur le plan national.

Oé remet la consigne

On voulait vraiment que nos bouteilles s’utilisent dans un fonctionnement cyclique  : 

  • Vous achetez votre bouteille de vin dans un des points de ventes partenaires qui fait la consigne, le petit macaron vous indique les bouteilles consignées,
  • Vous payer à l’épicier la consigne qui vous sera rendue lors de la remise de la bouteille après dégustation,
  • L’épicerie conserve les bouteilles consignables jusqu'à ce que l’un de nos distributeurs les collecte,
  • Les bouteilles de vin sont ensuite amenées chez un de nos laveurs qui s’occupe de les renvoyer comme neuves dans le circuit de la consigne.

Pour découvrir tous nos points de vente partenaires qui pratiquent la consigne, c’est par ici !

 

Les avantages de la consigne par rapport au recyclage

Le recyclage limite les déchets quand la consigne pour le réemploi des bouteilles va encore plus loin : il n’y a pas de dépense en énergie supplémentaire liée à la production de nouvelles bouteilles recyclées. On sait aujourd’hui qu’une bouteille de verre peut être lavée et utilisée jusqu’à 50 fois. Ce serait dommage de la détruire au bout de la première utilisation. Qu’en pensez-vous ?


Les avantages écologiques de la consigne

On vous en a déjà parlé, le recyclage est très énergivore. Pour fondre le verre, les fours chauffent à une température de 1500 degrés. Le lavage des bouteilles permet d’économiser près de 76% d’énergie et va même consommer 33% d’eau en moins par rapport au recyclage. Alors, sauvons l’énergie et consignons nos bouteilles au lieu de les recycler ! Et si à votre échelle vous ne savez pas comment faire, commencez par parler de la consigne à vos épiciers, magasins, cavistes et restaurants près de chez vous pour les inciter à plonger dans le bain ;) 

Selon une étude de l'ADEME (l'agence de la transition écologique) de 2018, le lavage des bouteilles permet aussi de réduire le taux de gaz à effet de serre généré. À moins de 250 kilomètres entre son point de vente et de lavage, le réemploi du verre réduit de 80% le taux de gaz à effet de serre généré par rapport au recyclage. Au final, le recyclage du verre consomme 15 fois plus d'énergie que le réemploi, ce qui à terme est loin d’être une goutte d'eau au niveau du changement climatique. 

La gestion des déchets est aussi à prendre en compte, dans les bars, cafés et restaurants, la consigne permet d’éviter près de 500 000 tonnes de déchets par an en France.

 

Les avantages économiques de la consigne

Le réemploi des bouteilles de vin a aussi des avantages économiques et financiers, pour l’acheteur comme pour le producteur. Le prix de l’emballage est une part importante d’un produit. Avec la consigne, on récupère ce montant. Et si vous achetez régulièrement du bon vin bio en bouteille consignée, vous économisez quelques euros à la fin du mois ! Et oui, avec la consigne chez Oé, on ne paye que ce que l’on déguste.

Pour les producteurs, le réemploi des bouteilles est aussi moins cher que les opérations de recyclage. Le recyclage coûte environ 35 euros par tonne pour les collectivités quand le réemploi du verre ne coûte rien tant que les bouteilles consignées sont réutilisées. Et ça arrange tout le monde !


Les avantages de la consigne pour la société

La consigne est un nouveau mode de consommation et une démarche citoyenne et volontaire qui lutte contre la production de masse. C’est une économie circulaire qui permet la mise en place des centres de lavages et la création d’emplois locaux non délocalisables. 

Notre partenaire Rebooteile

Plus les distances vont être courtes entre le fabricant, le point de vente et le centre de lavage, plus l’impact environnemental de la pratique va être réduit. Le jetable et le recyclable génèrent beaucoup de transport dans les centres de tri par exemple. La consigne compense cela avec son propre mode de transport. C’est la raison pour laquelle le réemploi s'appuie sur un circuit court. Chez Oé, nous répondons à ce souci de cohérence avec nos partenaires locaux : 

  • Rebooteille et Ma bouteille s’appelle revient en Auvergne-Rhône-Alpes
  • Consign’up à Toulouse
  • La Consigne bordelaise en Nouvelle-Aquitaine
  • La Consigne de Provence en région PACA

  • Encourager le réemploi des bouteilles consignées c’est soutenir les initiatives locales pour la gestion de nos bouteilles. Chez Oé, on est convaincu que la consigne a un vrai rôle à jouer pour la préservation de notre planète. On est fier d’être la première marque de vin à l’avoir remise au goût du jour et de voir qu’elle prend vie à travers tous nos partenaires épiciers, cavistes et restaurateurs . 


    Découvrez tous nos partenaires de la consigne ici !

    Derniers articles

    Mousseline de topinambours, salsifis rôtis au beurre à la sauge, praliné de sésame noir et citron noir x Matthieu, chef chez La Belle Assiette

    Mousseline de topinambours, salsifis rôtis au beurre à la sauge, praliné de sésame noir et citron noir x Matthieu, chef chez La Belle Assiette

    Il y a quelques semaines, Matthieu, chef chez La Belle Assiette, nous a cuisiné une entrée, un plat, un dessert. On les a accordés avec 3 vins Oé sélectionnés main dans la main avec Valérie, notre œnologue. 
    Les recettes et accords mets-vins de Matthieu, chef chez La Belle Assiette

    Les recettes et accords mets-vins de Matthieu, chef chez La Belle Assiette

    Il y a quelques semaines, on a passé un très bon moment avec l’équipe Oé autour d’un repas préparé par Matthieu, un chef qui nous a cuisiné une entrée, un plat, un dessert. On les a accordés avec 3 vins Oé sélectionnés main dans la main avec Valérie, notre œnologue. 
    10 idées cadeaux pour un Noël responsable

    10 idées cadeaux pour un Noël responsable

    Et si cette année, on passait un Noël engagé ? Noël, c’est l’occasion de partager un bon moment en bonne compagnie. Et quand on associe le plaisir du moment avec l’écologie et le respect de la planète, on rend la fête encore plus belle. Pour passer un Noël responsable, ça passe par de petits gestes qui font toute la différence.

    Articles en lien

    La consigne et le réemploi des bouteilles en verre : pourquoi on doit tous s’y mettre !

    La consigne et le réemploi des bouteilles en verre : pourquoi on doit tous s’y mettre !

    Remettre en place la consigne ? Il faut le dire, on a dû braver quelques montagnes pour y arriver, mais ça en valait la peine quand on voit l’engouement que ce projet suscite auprès de vous, de notre communauté. Maintenant que nous sommes lancés, nous souhaitons vous en apprendre plus sur le sujet et vous sensibiliser à retrouver le réflexe d’une consommation plus durable. 
    Oé, on s’engage tous les jours pour la planète !

    Oé, on s’engage tous les jours pour la planète !

    Aujourd’hui, 22 avril 2021, c’est la journée de la Terre ! Et quelle belle occasion pour vous parler des actions qu’on met en place au quotidien pour faire toujours mieux, et protéger notre belle planète pour vivre plus serein et laisser un lieu paisible pour les générations à venir.
    Oé, première marque de vin en France à remettre en place la consigne

    Oé, première marque de vin en France à remettre en place la consigne

    Ça y est, c’est la rentrée ! Et pour commencer du bon pied, on a une super nouvelle sur laquelle on travaille depuis des mois à vous annoncer : on réintroduit la consigne de bouteilles dans le secteur du vin 👏🏻 En plus de nous réjouir d’être la première marque de vin à mettre en place la consigne, notre but est de miser sur l’économie circulaire et réduire notre empreinte carbone. 
    Article précédent
    Article suivant
    Fermer (esc)
    Popup

    Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

    Age verification

    By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

    Recherche
    Nos engagements
    Panier
    Votre panier est vide.
    Boutique