La biodynamie, un pas de plus sur l'agriculture biologique

Aujourd’hui nous nous attaquons à un concept un brin complexe : la biodynamie. 

« Méthode d'agriculture, principalement appliquée à la vigne, n'utilisant ni pesticides ni engrais chimiques et tenant compte du rythme des saisons et de la nature. » selon le Larousse.

Pour en savoir plus sur la biodynamie, nous avons échangé avec Nicolas Joly, un pionnier dans la biodynamie ; Frédéric Geschikt (président du label biodynamique DEMETER France) ; Gérard Laurent, un vigneron certifié DEMETER. Ils nous ont tous les trois parlé de la nature avec beaucoup de respect !

Selon Nicolas Joly : « la Vie n’appartient pas à la Terre mais la Vie est un don à la Terre » Cette vision offre une autre perspective sur la manière de traiter la terre. 

Quelle différence avec l’agriculture biologique ? 

La nuance est subtile mais importante : l’agriculture biologique laisse la nature s’exprimer alors que la biodynamie, comme l’explique Frédéric Geschikt, « utilise des faibles quantités de matière pour avoir des impulsions positives sur le sol ou la vigne, et ainsi avoir des plantes en meilleure santé ».

Pour lui, la conversion à l’agriculture biodynamique est venue par étape. Tout est venu d’un constat simple : « mettre par terre quelque chose (un désherbant) qui tue les plantes alors que je voulais cultiver des plantes, cela me semblait pas cohérent »

La biodynamie passe par un réel (ré)apprentissage du travail de la terre. C’est en observant, en interprétant l’aspect des feuilles ou de la terre, que le vigneron ajuste ses gestes. Gérard Laurent, lui, passe 3h par jour dans ses vignes pour les observer et comprendre leur besoin. Il a également réappris à utiliser du compost naturel et à le fabriquer.

La biodiversité est au coeur du processus avec la plantation “d’engrais verts” (trèfle, radis, légumineuse …). Ces derniers, en plus d’enrichir en azote le sol, apportent des insectes et vers de terre au sol.

Les résultats de la biodynamie se voient à la fois par les vignerons qui s’aperçoivent que la vigne est en meilleure santé mais également de manière scientifique. L'idée, c'est de réapprendre à travailler les sols. Les vignerons utilisent le calendrier lunaire pour savoir quand effectuer certaines actions. Ils s’adaptent aussi à la météo. Les maladies existent, et j'ai voulu savoir comment un vigneron en biodynamie peut les traiter. “Une maladie ne doit pas se combattre mais se comprendre

En biodynamie, une maladie est traitée par l’application efficace des traitements. Le vigneron fera plus attention à la qualité de pulvérisation du traitement plutôt qu’à la quantité. Le traitement par une “médecine alternative” (comme pour nous les Hommes) est également une possibilité. Ainsi, l’année dernière pour traiter du mildiou (une maladie répandue pour les vignes, qui s’attaque aux feuilles ), Gérard a utilisé de huile essentielle d’orange douce. 

 

Derniers articles

Préserver l’environnement et son vin c’est possible  !

Préserver l’environnement et son vin c’est possible  !

Dans cet article, on vous donnait nos tips pour constituer une bonne cave à vin bio. Épicuriens que vous êtes, vous a...
Recette tarte aux asperges vertes par notre traiteur partenaire C Nos Oignons

Recette tarte aux asperges vertes par notre traiteur partenaire C Nos Oignons

À la rencontre de l’équipe C Nos Oignons, l’un de nos partenaires traiteur, nous avons choisi de vous proposer une délicieuse recette de tarte aux asperges à marier un bon rosé Oé de votre choix. 
Comment se passent les vendanges dans les domaines viticoles bio ?

Comment se passent les vendanges dans les domaines viticoles bio ?

Qu’on soit amateur de vin ou novice, on entend tous parler des vendanges dès la fin août. On connaît généralement tous quelqu’un qui a participé au moins une fois dans sa vie et les retours sont souvent très positifs. 

Articles en lien

Biodynamie : faut-il marcher nu dans les vignes ?

Biodynamie : faut-il marcher nu dans les vignes ?

De quoi parle-t-on en bavardant “biodynamie” ? D’une nouvelle technique pour dynamiser les champs et vignes bio ? D’une tendance actuelle ? On vous fait un topo !
Nouvelles perspectives agricoles : l’agriculture urbaine et la France en 2017

Nouvelles perspectives agricoles : l’agriculture urbaine et la France en 2017

Ca y est ! On y est ! Ce moment de l’année que l’on attendait tous avec impatience !! Non, pas l’été : LE SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE ! The place to be du 25 Février au 05 Mars. Cette semaine notre fil d’actualité sur les réseaux sociaux a été inondé de selfies fièrement pris aux côtés de Marguerite, la vache limousine star du salon. Eh oui, cet événement reconnecte le citadin avec les animaux de la ferme et les produits de notre terroir et il est en FIER. C’est surtout l’occasion de mettre en avant le travail de milliers d’agriculteurs et d’échanger avec eux sur leur quotidien et leur filière.
Le rôle des talus, fossés et chenaux de drainage dans les vignobles

Le rôle des talus, fossés et chenaux de drainage dans les vignobles

Oé ! Avec le réchauffement climatique ce n’est pas tous les jours rose pour la vigne... Elle est soumise aux sécheresses, aux averses de pluie répétées plus ou moins fortes. Bref, à un thermomètre un peu détraqué, et cela a un impact direct sur la qualité des sols. Pour préserver et contrôler la qualité et la présence d’eau dans le sol, les talus, les chenaux et les fossés sont des alliés efficaces. C’est parti pour une petite explication ! 
Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Fermer (esc)
Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche
Nos engagements
Panier
Votre panier est vide.
Boutique