Oé, nous étions à Millésime Bio !

La semaine dernière, Valérie, Fx et le comité de dégustation Oé sont partis dénicher de nouvelles pépites au salon Millésime Bio de Montpellier.

Après avoir arpenté 5 halls sur 24 000 m2 de surface d’exposition, déambulé parmi plus de 1300 vignerons dont 976 de France (c’est quand même ce que l’on cherche) et slalomé entre les 7000 participants, l’équipe est revenue avec de belles surprises pour cette année 2020. Vous êtes prêts pour le topo ? 


Millésime Bio, c’est quoi ? 

C’est le leader mondial du salon professionnel de vin bio. C’est ici que petits et grands vignerons qui cultivent en agriculture bio se retrouvent chaque année pour faire découvrir aux papilles averties leurs cuvées. C’est dans ce salon que nous découvrons nos vignerons et que ces derniers nous recommandent “leurs voisins” - ceux qui ne sont pas présents au salon et qui produisent aussi du bon vin engagé ! 

Pendant le salon, 450 jurés challengent les participants. Cette année 479 vins de 13 pays différents sur les 1612 références dégustées par le jury ont été médaillés. Plusieurs de nos vignerons ont eu cette chance (ou plutôt devrions-nous dire le mérite). Quelle fierté ! Par exemple le Saint-Emilion du Château Moulin La Grangère (il a même eu deux médailles) et le Val de Loire du Domaine Ampélidae à dénicher dans la sélection sur oeforgood.com.


Dans l’arène de Millésime Bio. À vos verres, feu, GO !

Avant de partir pour le salon, c’est Valérie notre oenologue qui prépare le terrain. Elle commence par éplucher le plan du salon pour retrouver les emplacements de nos vignerons - nous n’irions pas au salon sans nous arrêter leur dire bonjour, déguster leurs nouveaux millésimes et prendre des nouvelles du domaine. 

Sur place, la mission de Valérie et Fx était de trouver des appellations moins connues comme la Terre de Camargue et les Côtes de Toul. Vous connaissez ? Valérie explique “Nous choisissons les nouveaux vins en fonction des appellations que nous avons déjà, pour ne pas valider les mêmes types de vin.” et elle poursuit “Ça en fait des vins à déguster au m2. Au bout du 20e vin déjà, tu sens la sauce monter même en utilisant les crachoirs à chaque fois (rires)”. Son tips beauté : “Pas de trousse make-up mais une brosse à dent, pour éviter les tâches à cause des tannins des vins, et avoir un sourire nickel tout au long des dégustations”. 

Dès le premier jour, Valérie et Fx pré-sélectionnent les vins. Le deuxième jour, ils débriefent aux quatre autres personnes du comité de dégustation Oé, ils dégustent à nouveau ensemble puis valident les sélections (ou pas parfois...). Suite à cela, nous recevons dans nos bureaux à Lyon deux bouteilles d’échantillons pour déguster tranquillement et valider définitivement les vins que nous vous proposerons en 2020 ;-) 


Une découverte de taille ! 

Un de nos vignerons nous a fait goûter quelque chose d’original : le vin orange ! Il vient initialement de Géorgie. Celui qu’on a goûté est élaboré à Bordeaux à partir de vin blanc macéré pendant 16 jours. Le producteur qui nous l’a fait déguster, n’en produit que 500 bouteilles. C’est particulier, “on aime ou on aime pas” comme dirait Valérie. Pour faire du vin orange, pas besoin de faire un tour de magie ou d’ajouter du jus d’orange. La technique, c’est de vinifier les raisins blancs comme des rouges ! Pour les plus curieux d’entre vous, le moût (jus du raisin) fermente avec la pulpe, la peau, les pépins et les rafles. Ce sont les pigments jaunes de la peau qui donnent la jolie robe ambrée du vin orange. Au nez, se dégagent des arômes floraux, des notes de pomme écrasée et parfois de fruits secs. En bouche, le vin orange est tannique et frais. Lors de la dégustation, notre vigneron nous a suggéré de le marier avec des plats asiatiques, épicés ou relevés. Et la touche de Valérie : “On adore aussi avec une petite douceur en dessert !”.

L’anecdote à ne pas manquer : “Au retour du salon, on a failli rater la navette. C’est ça les vignerons intéressants, c’est toujours difficile de les laisser, tellement nous aimons échanger avec eux. Nous avons fini par partir en courant pour ne pas louper le train.” dixit Valérie. 


Consommer moins et mieux

Notre venue à Millésime bio nous a boostés. Malgré le Brexit, les taxes américaines à hauteur de 25%, la consommation de vin en baisse et les mois sans alcool comme le Dry January, ça nous fait chaud au coeur de voir que les surfaces de culture bio augmentent chaque année de 12% et que la France tend à devenir le premier pays consommateur de bio du monde en 2021. 

Millésime Bio Montpellier, à l’année prochaine ! 

Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche
Menu principal
Panier
Votre panier est vide.
Boutique