L'équipe de La Consigne Bordelaise

Rencontre avec la Consigne Bordelaise, notre partenaire consigne à Bordeaux

Cette semaine, on vous présente notre partenaire consigne, La Consigne Bordelaise qui opère à Bordeaux, pour en apprendre plus sur la collecte et le lavage de nos bouteilles. Et c’est Romain, son coordinateur et président qui nous explique tout, c’est parti !

Le logo de La Consigne Bordelaise

Hello, peux-tu présenter La Consigne Bordelaise en quelques mots ?

La Consigne Bordelaise met en place une filière locale de réemploi de contenants en verre (bouteilles, pots & bocaux), sur le territoire Girondin. Nous travaillons à la coordination des acteurs de cette filière, à la fourniture d’une solution opérationnelle, et à la promotion auprès du grand public de l’intérêt du réemploi.
Nous avons deux mantras : 

  • Laver plutôt que jeter,
  • La bouteille est un bien commun.

Pourquoi avoir eu envie de monter La Consigne Bordelaise ? 

L’élément déclencheur du projet a été le bon sens : nous ne cassons pas notre assiette après avoir mangé notre repas, pourquoi donc le faire avec nos bouteilles en verre ? Nous n’avons pas inventé l’eau chaude, nous adaptons ce qui fonctionne sur d’autres territoires en y adaptant la recette. L'association regroupe un salarié, un service civique ainsi qu'une vingtaine de bénévoles et nous souhaitons changer d’échelle. Il y a une volonté d’internaliser l’activité de lavage et donc d’investissement, afin de répondre aux attentes de nos parties prenantes. Devenir une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) est également un de nos objectifs

Comment t'es-tu intéressé au réemploi du verre et depuis quand ?

Un lendemain d'évènement festif, je me suis interrogée sur le modèle de l'usage unique en jetant dans la borne de recyclage toutes les bouteilles en verre consommées la veille.

Le réemploi du verre est extrêmement symbolique, dans ce qu’il représente. L’économie circulaire est un puissant levier pour répondre aux enjeux environnementaux auxquels nous devons faire face.  


Comment fonctionne la consigne et le réemploi des bouteilles chez La Consigne Bordelaise ?

Le fonctionnement est très simple ! Notre association travaille conjointement avec 8 producteurs (vin, jus, bière) et 14 commerçants locaux, respectant des conditions de bonnes pratiques permettant le retour de la consigne, regroupées dans un cahier des charges. Les bouteilles des producteurs sont commercialisées dans les commerces partenaires. La présence du sticker "Rapportez-moi" indique au client que la bouteille est réemployable. Après avoir terminé sa bouteille, le client aura la possibilité de rapporter cette bouteille au sein d'un des commerces partenaires. La suite, on s'en occupe !

Nous nous chargeons de collecter les bouteilles chez les commerçants, puis nous les massifions pour les laver en suivant. Une fois nettoyées, les bouteilles sont remises à disposition des producteurs et la boucle est bouclée !

L'équipe de La Consigne Bordelaise

Crédit (c) : La Consigne Bordelaise

Qui collecte et lave les bouteilles ?

Les producteurs, les bénévoles et les membres de l'association collectent les bouteilles pour les rapporter au sein de notre local à Mérignac.

Nous organisons régulièrement des chantiers participatifs pour le tri des bouteilles ou encore le lavage de bocaux/flacons, où chaque bénévole choisit le temps qu'il alloue à l'association. Ces journées sont très chouettes et conviviales, elles permettent aux bénévoles d'en apprendre plus sur le réemploi tout en nous aidant. Nous proposons à chaque bénévole le repas du midi et une dégustation de produits de nos partenaires.

Il s'agit d'une sensibilisation par l'action avec des échanges riches sur le réemploi.

C’est du système D qui nous permet de préparer notre changement d’échelle, tout en fédérant.

 

Comment les consommateurs doivent-ils rendre les bouteilles une fois dégustées ?

Le client n'a qu'à apporter sa bouteille dans un des commerces partenaires. Il faut qu’elle soit rincée, sans élément dedans. 

Pour connaître leur localisation, c’est ici !

 

Quel est l'impact positif du réemploi des bouteilles pour la planète ?

Par rapport à son équivalent à usage unique, une bouteille réemployée, c'est :

  • -33% d'eau,
  • -76% d'énergie,
  • -79 % d’émissions de gaz.

 

Avec quels acteurs travailles-tu ?

En tant que coordinatrice, l'association travaille avec toutes les parties prenantes pour le codéveloppement de la filière de réemploi. Ainsi, nous travaillons conjointement avec :

  • Les producteurs : Ils sont la source de la filière. Sans eux, pas de réemploi ! Nous les sensibilisons au réemploi des bouteilles et nous les accompagnons dans leur transition vers la réutilisation de leurs contenants.
  • Les commerçants : Ces derniers valorisent leur engagement pour le réemploi en commercialisant les bouteilles de vin, de jus et de bière de nos producteurs partenaires. Nous leur mettons à disposition des caisses consignées pour la collecte des bouteilles. Nous passons au sein d'un commerce lorsque les caisses sont pleines. 
  • Les citoyens : On les sensibilise à la gestion des ressources et à la pratique du réemploi.
  • Les collectivités : Bordeaux Métropole a fait appel à l'incubateur Atis pour favoriser la co-construction d’une filière de réemploi des contenants en verre alimentaire, conjointement avec les autres acteurs du réemploi du territoire, entre autres BoxEaty et Pic’Verre.

 

As-tu une anecdote à nous partager sur La Consigne Bordelaise ?

Cela fait 2 ans que l’on pense que l’on va bientôt acheter une laveuse à bouteille, mais ce n’est pas aussi simple que ça ! Mais on le sent, on n’a jamais été aussi proche.  

 

Si tu devais faire passer un message aux consommateurs, ce serait quoi ?

En choisissant d'acheter un produit consigné et local, vous contribuez à la réduction des déchets et la promotion des circuits courts. La consigne, c’est simple comme bonjour !

Si vous voulez en savoir plus sur la Consigne Bordelaise, vous pouvez les suivre sur leurs pages facebook et linkedin.



 

 

Retour au blog