L'équipe vous offre la livraison à partir de 6 bouteilles Oé !

Nos amis les insectes

C’est bien souvent dans les petites choses que se cachent de grands enjeux. Et quand on se penche sur la biodiversité, on se rend compte à quel point c’est vrai. On sait que 70% des cultures sont rendues possibles par les insectes et la pollinisation selon le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Incroyable, n’est-ce pas ? Pourtant, nos petits amis invertébrés sont de plus en plus menacés par le réchauffement climatique. Et si on s'intéressait un petit peu plus à ce monde minuscule qui s'agite sous nos pieds pour mieux le respecter et appréhender son importance dans nos vies de tous les jours ? C’est parti !

 

L’importance des insectes dans la biodiversité 

La biodiversité c’est la diversité des formes et des milieux de vie au sein de notre planète. Cette diversité et les interactions des espèces créent des écosystèmes qui reposent sur un équilibre. Vous nous suivez toujours ? Chaque espèce a son importance dans nos écosystèmes et le socle de celui-ci sont les insectes, ces petits animaux minuscules qui nous apportent bien plus que ce que nous, humains, leur apportons. Ils permettent la pollinisation des récoltes et nous approvisionnent en nourriture, ils sont aussi des prédateurs naturels des insectes ravageurs de cultures et digèrent la matière organique. En bref, les insectes sont essentiels dans le bon fonctionnement de nos écosystèmes, si bien qu’on a trouvé un terme pour les qualifier, eux et l’aide qu’ils nous apportent : ce sont des auxiliaires de culture. 

Les auxiliaires de cultures sont des animaux, micro-organismes et insectes utiles à l’Homme. En France, plus de 5500 espèces sont considérées comme une aide directe à l’agriculture. Et oui, les insectes ont plus d’une corde à leur arc pour épauler les agriculteurs. Si l’on prend l’exemple des vignes, certains insectes se régalent des mauvaises herbes, d’autres comme les carabes, les chrysopes, les araignées et les coccinelles raffolent des pucerons, des mouches blanches, des araignées rouges et des acariens qui sont des espèces qui nuisent à l’état des vignes. Ces mêmes insectes sont aussi de la nourriture pour les oiseaux insectivores et les chauves-souris. Ils représentent une partie importante et essentielle de la chaîne alimentaire ou du cycle de la vie comme dirait Mufasa dans le Roi Lion. Tout est une question d’équilibre. 

Dans les sols, ce sont les lombrics qui permettent de recycler et décomposer les déchets comme les feuilles mortes laissées par les arbres pour les transformer en matière organique assimilable par les plantes. Ils facilitent aussi l’infiltration de l’eau dans les sols, ce qui nourrit les cultures. Certains auxiliaires comme les mouches et les bousiers (oui, oui, c’est leur vrai nom !) nous aident à fertiliser et assainir les sols et à nous débarrasser des excréments laissés par d’autres animaux. Oui, ce n’est pas très reluisant, les mouches en revanche, en raffolent. L’essentiel c’est que tout le monde s’y retrouve. Petits ou grands, dans le monde des insectes, tout le monde à un rôle à jouer.

Bousier

Le plus grand rôle que jouent certains insectes reste celui de la pollinisation. Les insectes pollinisateurs comme les bourdons, les syrphes et surtout les abeilles transportent le pollen de fleurs en fleurs et nous donnent de bons légumes et de bons fruits et servent toute la planète entière. Les abeilles peuvent être domestiques ou sauvages (ces dernières ne produisent pas de miel). On compte 100 000 espèces dans le monde et 5000 en France. Et il n’en faut pas moins pour s’occuper de toutes nos plantes et de nos fleurs. Si certaines plantes peuvent s’auto-gestionner, la grande majorité dépendent en revanche de la pollinisation et de l’aide des pollinisateurs pour fleurir. Le rapport entre les plantes et le pollinisateur est donnant donnant, elles le nourrissent et lui, les aident à se reproduire et à se développer.

Les abeilles reproduisent plus de 80% des espèces végétales, 85% des plantes et plus de 90% des arbres fruitiers. Et pour nous, les êtres humains, les bénéfices sont encore plus importants. 40% de la valeur économique agricole est directement liée à la pollinisation. Aux Etats-Unis, les insectes permettent de faire des économies, grâce à la pollinisation et l’élimination des déchets, d’environ 70 milliards par an, nous explique Akito Kawahara, entomologiste au Musée d’histoire naturelle de Floride. Incroyable, n’est-ce pas ?

La diversité des insectes permet de construire un environnement favorable à la biodiversité et un équilibre parfait dans les parcelles agricoles. Ils sont donc une aide naturelle pour les agriculteurs et les vignerons qui peuvent se passer des engrais et des produits chimiques. Oui, les insectes font tout à fait office d'insecticides et de pesticides naturels. Pas besoin de polluer nos cultures, toutes les réponses se trouvent dans la nature, il suffit juste parfois de baisser la tête et jeter un œil à ce qu’il se passe en dessous de nous. 

Vous voulez en savoir plus sur le rôle des abeilles dans la biodiversité, on vous dit tout ici !

 

 

Les dangers que rencontrent nos amis insectes

Que serait un monde sans insectes ? Et bien sans eux, nous perdrions 30% de nos récoltes alimentaires. Concrètement, comment cela se traduit ? Et bien, il n’y aurait plus de fleurs, quasiment plus de plantes, plus de miel, plus de fruits, plus de raisins et plus de cacao par exemple. Rassurez-vous, avec un million d'espèces répertoriées, les insectes sont les animaux les plus diversifiés et les plus nombreux au monde. On compte un milliard de milliards de spécimens sur terre pour un nombre de 200 millions d’insectes pour un individu, ce qui reste très impressionnant. Certaines espèces de papillons comme le Agraulis Vanillae voient même leur population augmenter en Californie grâce à la culture de ses plantes hôtes : les Passiflores que vous connaissez plus sous le nom de grenadilles.

Une grenadille

La situation n’est donc pas catastrophique. Il faut quand même prendre en compte les nombreux dangers qui guettent nos amis les insectes pour s’assurer un bel avenir car chaque année, leur population baisse de 1 à 2% selon le résultat d’un ensemble de 12 études publiées dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences et mené par le professeur David Wagner de l’Université du Connecticut.

Les causes sont bien connues, on peut citer l’agriculture intensive, la déforestation et l’artificialisation des sols qui détruisent les habitats des insectes. De plus en plus d’agriculteurs intensifient leurs méthodes de production pour toujours produire plus et cela au détriment de la faune voisine. L’utilisation croissante des produits phytosanitaires comme les insecticides dont les ​​néonicotinoïdes nuisent aussi à la survie des abeilles et des autres insectes. Si je vous cite l'imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame, à quoi pensez-vous ? Non ce ne sont pas des noms de dinosaures, ce sont des produits très nuisibles, un simple milligramme suffit à tuer l’un de nos précieux alliés. Chez Oé, ce sont des produits qu’on bannit sans hésiter. La transformation des terres naturelles et l’urbanisation fait aussi perdre des espaces floraux et donc des sites de nidification. 

Le réchauffement climatique n’est pas étranger aux dangers que rencontrent les insectes. Ces derniers sont très vulnérables aux intempéries et aux épisodes de sécheresse. Un réchauffement climatique qui est directement lié à l’action humaine et à la pollution industrielle. Les clichés ont aussi la dent dure. Certains insectes ont une mauvaise image dans l'opinion des gens, ce qui les pousse à utiliser des insecticides contre eux, au détriment de tous les services qu’ils nous rendent. Parfois les bonnes nouvelles se trouvent dans les mauvaises. Si nous sommes la cause du problème, nous sommes aussi la solution et des alternatives existent pour inverser la tendance et offrir un monde meilleur pour chaque espèce.

 

Comment aider nos alliés, les insectes ?

Les solutions sont à notre portée. Quand on encourage une agriculture bio et éco-responsable, on milite aussi contre l’utilisation des produits chimiques qui nuisent à la santé des insectes. L’agriculture bio interdit toute utilisation de produits chimiques. Nos vins Oé sont garantis sans pesticides, bio et vegan. Il nous faut aussi lutter contre les préjugés liés aux insectes et sensibiliser la population à leur importance et aux bienfaits qu’ils nous apportent.

Parfois, leur apparence nous déconcerte c’est vrai, parfois ils surviennent sans prévenir, à d’autres moments on craint qu’ils nous mordent ou qu’ils nous piquent et à d’autres moments on craint qu’ils nous apportent des maladies. Les parasites ne sont pourtant qu’une partie infime des insectes qui dans leur grande majorité sont essentiels à la vie sur terre. Il faut apprendre à mieux les connaître pour comprendre leur utilité et tous les bénéfices que l’on peut retirer à travailler avec eux. C’est bien connu, on a souvent peur de ce que l’on ne comprend pas. Il suffit simplement de s'intéresser à ces drôles de petites bêtes pour se rendre compte de toute leur beauté, savoir de quoi ils se nourrissent et si oui ou non, ils représentent un danger pour nos récoltes. 

Les agriculteurs travaillent pour favoriser un retour de la biodiversité et des insectes dans leurs parcelles. Il suffit de tondre moins, de laisser des bandes enherbées et de créer de nouveaux habitats où ils peuvent trouver un refuge et de quoi manger. Cela peut être des murs de pierre, des arbres isolés ou des talus. Dans les vignes, l’installation de haies et de lignes d’agroforesterie est idéale. Elles permettent une diversité des espèces végétales et des espaces de vie pour les insectes. Certaines plantes favorisent l’installation d’insectes comme les plantes mellifères qui produisent beaucoup de nectar et de pollen. On peut citer la marguerite, le bleuet ou des arbustes comme le cerisier. En règle générale, toutes les plantes faciliteront la venue des insectes. Plus la végétation est diversifiée, plus la faune se sentira le bienvenue, il n’y a pas de secrets. 

Une solution qui est aussi à la portée de chacun est de construire des hôtels à insectes. En installant des petits nids douillets pour les accueillir dans nos parcelles ou notre jardin on les encourage à poser leurs bagages sur le long terme. Ils se feront un plaisir de vous aider dans vos tâches comme faire fleurir vos fleurs et vous apporter de délicieux fruits. Pas besoin de construire un hôtel trois étoiles, les grandes installations conduisent à l’arrivée de leurs prédateurs et auront l’effet inverse que celui recherché. Parfois le plus simple est le plus efficace. Il faut juste s'intéresser aux types de structures et de matériaux à utiliser et à l’emplacement à privilégier car tous les auxiliaires ne recherchent pas la même chose. Certains aiment les endroits ombragés, d’autres les lieux ensoleillés, certains raffolent du bois, d’autres des feuilles ou des pierres, tous les goûts sont dans la nature.

Un hôtel à insectes

Et comme on est sympa, on vous donne quelques petits tips, pour vous aider à élaborer votre structure. La majorité des insectes préfèrent les endroits humides et frais comme les haies, les abeilles solitaires, elles, préféreront des lieux exposés au soleil. L’idéal est de construire une structure avec un côté exposé et un autre à l’ombre  Les coléoptères et les araignées aiment particulièrement le bois et l’écorce et les coccinelles sont plus friandes de feuilles sèches. Et comme dans n’importe quel hôtel, une fois les clients en ballade, c’est l’heure de nettoyer les installations. Le meilleur moment pour entretenir votre hôtel est à la fin du printemps. On profite de cette période pour changer les feuilles, la paille ou les brindilles et on les remplace par des produits frais avant que de nouveaux pensionnaires arrivent. Les insectes sont nos plus précieux alliés sur cette terre, chouchoutons-les, ils nous le rendront bien. 


Si vous voulez en savoir plus sur les bienfaits de la biodiversité pour notre planète et notre avenir, on se retrouve ici !



Derniers articles

3 objets DIY autour du vin pour votre mariage

3 objets DIY autour du vin pour votre mariage

Oé, aujourd’hui on met à l’honneur les amateurs de vin qui vont bientôt se passer la bague au doigt. Les mariages, dans l’équipe, on adore ça. Ce sont des moments chargés en émotions sous le signe de la convivialité et du partage. Votre union doit être à votre image et si votre dada c’est le vin et les bons cépages, quoi de mieux que de les intégrer à votre décoration de mariage. 
Ce qu’on pense de la loi AGEC

Ce qu’on pense de la loi AGEC

Après les pailles, les couverts et les sacs, le plastique à usage unique devrait avoir chaud aux fesses dans les années à venir : la France commence une guerre contre le gaspillage ! Depuis maintenant 1 an, un certain nombre de produits en plastiques disparaissent de nos rayons et de nos vies. La bonne nouvelle ! On élimine les éléments toxiques de notre quotidien, et ça, la loi AGEC l’a bien compris. Et comme tout le monde n’a pas le temps de lire les 40 pages de documents officiels sur cette loi, on s’est chargé de le décrypter pour vous. 
Voco x Oé

Voco x Oé

Oé, aujourd’hui, on vous présente Voco Hôtel Paris Montparnasse, une magnifique boutique-hôtel située à quelques minutes de la gare Montparnasse à Paris qui s’engage pour la planète. On a voulu en savoir plus sur elle et vous la faire découvrir. C’est parti !

Articles en lien

La biodiversité : son rôle et son impact pour notre avenir

La biodiversité : son rôle et son impact pour notre avenir

Il y a plus d’un an, on lançait notre Programme Oé pour la Biodiversité. Ce projet répondait à notre volonté d’aller le plus loin possible dans notre démarche de produire du bon vin bio, engagé, favorable à la biodiversité et non nocif pour l'environnement. Aujourd’hui, notre programme est plus que jamais d’actualité. Et oui, la biodiversité a besoin de nous.
Le rôle de la biodiversité dans les vignes

Le rôle de la biodiversité dans les vignes

Ah la biodiversité… Si vous saviez comme on l’aime dans les vignes ! En tout cas, les vignerons Oé, qui produisent des vins tous certifiés bio, vegan et zéro pesticides, la mettent au cœur de leur travail. Chaque jour, c’est grâce à elle que leurs vignes s'épanouissent et qu’elles produisent du bon raisin qui finira dans vos verres. 
Loi Biodiversité : abeilles et néonicotinoïdes

Loi Biodiversité : abeilles et néonicotinoïdes

Vous vous demandez certainement ce que sont les néonicotinoïdes. C’est un mot à connaître !
Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)
Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche
Nos engagements
Panier
Votre panier est vide.
Boutique