L'équipe vous offre la livraison à partir de 6 bouteilles Oé !

Un score pour mesurer la biodiversité ? Le BiodiScore, à la rescousse !

Oé, le BiodiScore, vous connaissez ? Non ? C’est normal, c’est tout nouveau. Ni une ni deux, on vous explique pourquoi il nous plaît tant, à quoi il sert et pourquoi il a été créé ! 

 

Qu’est-ce que le BiodiScore ? 

BiodiScore, qu’est ce que ça veut dire ? C’est le diminutif de biodiversité et score et donc, plus concrètement, c’est le score de la biodiversité !⁠ Cet outil a été créé pour attribuer un score sur la quantité de biodiversité existante dans les parcelles agricoles et qui permet de donner des pistes d’amélioration aux exploitants pour une biodiversité plus développée sur les domaines des vignerons et agriculteurs. 

Cette initiative peut être vue comme un complément à d’autres démarches comme celle d’EcoFarms par exemple. EcoFarms mesure la durabilité d’une parcelle en prenant beaucoup de facteurs en compte (qualité de vie de l’exploitant, qualité des sols, impact sur l’environnement) là où le BiodiScore mesure la performance d’une exploitation agricole en termes de biodiversité.

Le biodiscore

Qui est à l’origine de cette notation ? 

L’équipe Oé et notamment Fx, notre co-fondateur, en est l'un des membres fondateurs. Et c’est François Duveau, le co-fondateur d’Adratis Plantes qui est à l’origine de cette belle démarche. Adratis Plantes est une équipe de passionnés qui cultivent des plantes médicinales. François cherchait un moyen de diagnostiquer son taux de biodiversité dans ses exploitations et a eu l’idée du BiodiScore pour mesurer ce taux ! Et voilà comment l’outil est né ! On la rejoint dans cette initiative et d’autres acteurs de l’agro-alimentaire biologique nous ont suivi pour former un collectif. En plus d’Adratis et d’Oé, le collectif comprend des organisations comme Arcadie, Bioplants, Lea Nature et O2M Lab.

Arcadie propose des épices et plantes médicinales et aromatiques issues de l’agriculture biologique. Bioplants, elle, est spécialisée dans les herbes aromatiques. Léa Nature vend toute une gamme de produits bio comme des produits d'hygiène et alimentaires. O2M Lab est une structure de recherche et d’innovation dans le secteur de la RSE (responsabilité sociale des entreprises) et de l’environnement. Bref, vous l’avez compris, que du beau monde.


Quel est le but du BiodiScore ? 

Le but du BiodiScore est très simple et à la fois important : favoriser et améliorer la biodiversité au sein des parcelles agricoles labellisées en Agriculture Biologique. L’objectif est avant tout de reproduire l’effet mosaïque des cultures. Vous ne voyez pas ce qu’est l’effet mosaïque ? C’est l’association d’éléments variés au sein d’une culture. Plus on augmente la complexité de la mosaïque, plus on rend service à la biodiversité. La diversité des cultures entraîne la diversité des espèces et des ressources dont celles-ci auront besoin pour se développer.

Seul on va vite, ensemble on va plus loin. S’il y a bien une chose que la nature nous enseigne c’est que l’union fait la force. Les espèces interagissent entre elles et se rendent des services mutuels. Les auxiliaires de cultures protègent les plantations, régulent la présence de ravageurs et les abeilles font circuler le pollen de fruits en fruits. La diversité permet de rendre les espèces plus fertiles, plus fortes et moins vulnérables face aux maladies.

Une belle diversité dans les vignes

Vous l’avez compris, il nous faudrait un article entier pour parler des bienfaits de la biodiversité dans les parcelles agricoles. Et ça tombe bien, on en a écrit un spécialement sur le sujet. Si vous voulez le lire, c’est ici !


Le BiodiScore : pour qui et comment l’utiliser ? 

Le BiodiScore est proposé aux particuliers et aux professionnels qui ont des parcelles de terre en bio. L’initiative en est qu’aux prémices et elle compte déjà une quinzaine d’adhérents avec plusieurs types de cultures représentés : des polycultures, des viticultures, des élevages ou encore des vergers. 

Pour la méthode d’utilisation, il n’y a rien de plus simple. Les producteurs et agriculteurs payent un prix d'adhésion pour faire partie de l’association et calculent eux-mêmes leur score de biodiversité. Il n’y a pas d’autres coûts à payer, le collectif donne aux exploitants une grille pour s’auto-évaluer et en voiture Simone ! Ils recensent les différentes espèces végétales et animales et les installations agro-écologiques présentes sur leur parcelle comme les haies, les bandes enherbées et les pâturages. Il ne leur reste qu’à calculer le nombre de points associés aux espèces. Si cela est difficile pour certains agriculteurs, le collectif les aide dans le recensement des espèces et le calcul de leur score.

Plus on a d'espèces, plus on a de points : les biods si vous suivez bien ! Le biod est une toute nouvelle unité de mesure mise spécialement en place par le collectif, pas mal, n’est ce pas ? 

La biodiversité dans les vignes

Bien-sûr, le nombre de biods sera différent selon le type de parcelle, l'objectif n’est pas de distribuer des bons points et d’élire le meilleur élève de la classe. Au contraire, le but est de faire progresser tout le monde et de donner envie à chacun de s’améliorer. 

Après avoir calculé son score, l’agriculteur doit l’augmenter en mettant en place des actions pour développer et favoriser la biodiversité dans son exploitation agricole, comme rajouter des haies ou mettre en place une ligne d’agroforesterie, c’est à lui de déterminer ses propres axes de progrès. L’agriculteur pourra comparer son score années après années pour voir son évolution. 

Le BiodiScore est une initiative qui vient de voir le jour et qui va tendre à se développer. On est fier de participer aux débuts de cette nouvelle démarche. On poussera toujours le bouchon plus loin pour la biodiversité.

Si vous voulez en savoir plus sur le collectif et si vous êtes intéressés pour faire appel au BiodiScore pour votre exploitation, on vous invite à découvrir la page Linkedin du collectif et à contacter le groupe à l’adresse bonjour@biodiscore.bio 

Derniers articles

3 objets DIY autour du vin pour votre mariage

3 objets DIY autour du vin pour votre mariage

Oé, aujourd’hui on met à l’honneur les amateurs de vin qui vont bientôt se passer la bague au doigt. Les mariages, dans l’équipe, on adore ça. Ce sont des moments chargés en émotions sous le signe de la convivialité et du partage. Votre union doit être à votre image et si votre dada c’est le vin et les bons cépages, quoi de mieux que de les intégrer à votre décoration de mariage. 
Ce qu’on pense de la loi AGEC

Ce qu’on pense de la loi AGEC

Après les pailles, les couverts et les sacs, le plastique à usage unique devrait avoir chaud aux fesses dans les années à venir : la France commence une guerre contre le gaspillage ! Depuis maintenant 1 an, un certain nombre de produits en plastiques disparaissent de nos rayons et de nos vies. La bonne nouvelle ! On élimine les éléments toxiques de notre quotidien, et ça, la loi AGEC l’a bien compris. Et comme tout le monde n’a pas le temps de lire les 40 pages de documents officiels sur cette loi, on s’est chargé de le décrypter pour vous. 
Voco x Oé

Voco x Oé

Oé, aujourd’hui, on vous présente Voco Hôtel Paris Montparnasse, une magnifique boutique-hôtel située à quelques minutes de la gare Montparnasse à Paris qui s’engage pour la planète. On a voulu en savoir plus sur elle et vous la faire découvrir. C’est parti !

Articles en lien

Les abeilles dans les vignes

Les abeilles dans les vignes

Après avoir rendu visite à nos vignerons Oé et avoir parlé biodiversité, nous avons aussi évoqué le sujet des pollinisateurs, importants pour la vie de la vigne. Et c’est chez François, vigneron de votre Côtes de Bergerac que l’apiculteur Gilles à choisi de mettre ses ruches ; et chez Fabien, vigneron de votre Vaucluse Principauté d’Orange qu’Olivier a installé ses abeilles. C’est parti pour un topo sur notre échange avec eux !
Les auxiliaires, une armée naturelle pour protéger la vigne 

Les auxiliaires, une armée naturelle pour protéger la vigne 

Les insectes et petites bêtes comme les acariens ou les pucerons ravagent la vigne. Pour faire face à ce problème, nul besoin d’utiliser des pesticides si les “auxiliaires de cultures” sont présents ! Et oui, on vous explique tout ;-)  
L'agroforesterie au coeur de la biodiversité dans les vignes

L'agroforesterie au coeur de la biodiversité dans les vignes

L’agroforesterie ? Ça vous parle ? Il y a “agro” et “forêt”. Cela doit avoir un lien avec les arbres me direz vous. Vous y êtes presque, allez on est sympas on vous aide. Chez Oé on aime cultiver et se cultiver, on vous fait un petit tour d’horizon de cette pratique. C’est parti !
Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)
Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche
Nos engagements
Panier
Votre panier est vide.
Boutique