Statut d’entreprise, pourquoi on a changé avec l’équipe Oé

Statut d’entreprise, pourquoi on a changé avec l’équipe Oé

Il y a un peu plus d’un an on vous annonçait notre fierté d’être devenu une entreprise à mission. Vous ne vous souvenez plus de ce qu’est une entreprise à mission ? Pas de soucis, on vous réexplique rapidement. Une entreprise à mission ajoute dans ses statuts un objectif d’ordre social et/ou environnemental. Ces objectifs ne sont plus secondaires mais deviennent principaux. C’est le cœur du projet de l'entreprise, sa raison d’être, de vivre, de penser, sa vie, sa passion, le sang qui coule dans ses veines, ses poumons … je peux m’arrêter là, je pense que vous avez compris.  


L’année dernière notre mission était de “promouvoir une agriculture durable et une manière de consommer bienveillante”. Belle mission vous me direz, mais on a choisi de la modifier, pour aller encore plus loin. Notre nouvelle mission 2.0 est donc de “transformer l’agriculture, la consommation et l’entreprise au service du bien”. Waouh, ça claque ! Pour cela, on doit changer ses habitudes dans trois domaines : l’agriculture, la consommation et l’entreprise. 



Une agriculture durable 


Chez Oé, l’agriculture durable ça nous parle. On a été choqué quand au début de notre aventure on a vu que la vigne représente 4% de l’agriculture et 20% des pesticides. On se bat pour changer ça. Pour faire bouger les choses, on aide nos vignerons à aller au-delà du bio. Il y a deux ans, on a lancé le programme Oé pour la biodiversité. Le programme comprend une analyse des sols et de la biodiversité existante dans les vignes de nos vignerons, des conseils pour améliorer la qualité des sols, une sensibilisation de nos vignerons… Pour mener à bien ce programme, nous lui consacrons 1% de notre chiffre d'affaires. Cet argent permet d’analyser les sols de nos vignerons et de les dépolluer en métaux lourds grâce à la startup lyonnaise Biomède.


On fait également appel à EcoFarms qui va auditer les vignobles et leur proposer des solutions pour améliorer leurs performances sociétales, économiques et environnementales. 

Et pour financer ces solutions, on lance des campagnes de crowdfunding avec MiiMOSA, ce qui permet à nos vignerons de mettre en place les conseils donnés par Ecofarms.
Par exemple, notre première campagne MiiMOSA était pour Franck et Véro, vigneron à Pujolsqui avaient pour but de développer un projet d'agroforesterie dans leurs vignes. 

On a également lancé une deuxième campagne MiiMOSA pour nos vignerons Bordelais Pascal et Nicolas pour qu’ils puissent poser des nichoirs à chauve souris dans leurs vignes, planter des haies, et avoir des chèvres des Pyrénées.  



Une bonne consommation 


Pour que tous nos efforts concernant l’agriculture ne soient pas réduits à néant, il faut changer les habitudes en termes de consommation. On entend souvent que pour sauver la planète il faut arrêter de consommer. Mais si au lieu de se priver, et de faire de nous des gens aigris, on apprenait à mieux consommer

C’est pourquoi notre mission chez Oé est de sensibiliser notre communauté, nos vignerons, nos partenaires à changer leurs habitudes de consommation. On sensibilise sur nos réseaux sociaux, en montrant des petits gestes du quotidien mais également des gestes plus grands comme la remise en place de la consigne. Chez Oé, on est la première marque de vin en France à avoir remis la consigne en place, et on en est fier !
Grâce à Sonia, notre responsable logistique du tonnerre, on améliore de jour en jour notre mode de fonctionnement pour tendre vers une logistique 0 déchet, avec des casiers à bouteilles réutilisables, des bouteilles mises en vrac dans des pallox… 

Chez Oé, on soutient à fond l’économie circulaire en privilégiant le réemploi et la remise en état des choses abîmées. Et vous ça vous parle le réemploi ?



Une entreprise au service du bien 

Si l’agriculture et la consommation sont bonnes, il ne manque plus que l’entreprise et la boucle sera bouclée ! Imaginez, si vous achetez un produit bon et responsable, que votre consommation est bonne mais que l’entreprise qui l’a fabriqué est une horrible multinationale qui maltraite ses employés… Il y a un léger souci. 

C’est pourquoi chez Oé on fait tout pour qu’en interne nos employés soient plus que ravis d’aller au travail tous les matins. Et pour ça, on met en place de nombreuses mesures, je vous en donne quelques petites. L’année dernière on a mis en place le parental challenge qui permet à tous les parents de pouvoir lier famille et horaires de travail. On met également différentes choses en place pour favoriser l’échange dans l’équipe, comme les “journées particulières” où on s’ouvre tous sur des sujets qui nous tiennent à cœur. 

Depuis un an, on a un super collègue porteur d’un handicap. Et c’est tellement enrichissant. Enrichissant parce qu’il nous apprend autant qu’on lui apprend. Nos échanges sont d’autant plus riches que simples et cela nous apporte beaucoup d’humilité. Son intégration à été possible grâce à l’Adapei, une association qui permet de faire le lien entre les ESAT et les entreprises.

On travaille également avec des ESAT quand nos étiquettes de bouteilles sont abîmées afin de les remplacer. 

Enfin bref, vous l’aurez compris, notre nouvelle mission de “transformer l’agriculture, la consommation et l’entreprise au service du bien” nous pousse encore plus loin dans nos engagements et ça, on adore.

On revient rapidement vers vous pour vous détailler chaque partie de notre mission !

Back to blog